Roquessels

04 67 90 24 08

Chapelle Notre-Dame

Peu de textes et d’informations nous sont parvenus sur la destruction du château-fort de Roquessels qui était construit sur une impressionnante falaise.
Sont-ce les villageois qui l’ont démonté pour récupérer les pierres qui ont servi à la construction d’une nouvelle église ?
En effet à la fin du XVIIIème siècle quelques habitants avaient entrepris la construction d’une église à l’emplacement de l’actuelle maison communale.

Comme indiqué sur le plan ci-après daté de 1890 on distingue bien le terrain qu’il a fallu acheter à M. Calmette Félix banquier à Narbonne pour la construction de ce qui ressemble bien à une église.

On retrouve également ci-dessous le tracé du bâtiment initial pour la construction de la maison d’école et du logement de l’instituteur.

Le courrier de Monsieur le Sous-Préfet de Béziers atteste ces informations.

La Chapelle Notre-Dame a été épargnée et elle a plus ou moins résisté aux assauts des intempéries.
Un siècle après ces événements Jean-Pierre BENEZECH maire de Roquessels a entamé une procédure d’inscription de cette Chapelle sur la liste des Monuments Historiques ce qui a été concrétisé en 1991.

Arrêté du Préfet de l’Hérault du 29 aout 1991

La photo ci-après donne une idée de l’état du monument avant restauration.

Des travaux ont été entrepris, la toiture entièrement refaite en ardoises, la tour (rapportée au XIVème siècle) rebâtie et consolidée, l’intérieur réaménagée sous la surveillance de la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC).
25 ans plus tard la municipalité avec le concours de la DRAC, du Département de l’Hérault, de la Région Occitanie et de la Communauté de communes des Avant-Monts a lancé un grand programme de mis en sécurité et de mise en valeur du site castral.
Une étude a d’abord été engagée pour l’état des lieux et la programmation des travaux à réaliser en fonction des urgences.
Le chemin d’accès par la rue du château a été aménagé sur une grande partie, la falaise a été nettoyée et des rambardes de sécurité ont été installée pour sécuriser les lieux, la végétation a été entretenue.

Sous le contrôle de la DRAC des travaux importants ont permis à la chapelle de retrouver une nouvelle jeunesse.
La toiture a été révisée, un éclairage discret a été installée pour en permettre la visite, le crépi intérieur a été entièrement renouvelé, de très beaux vitraux ont remplacé les abominables plexiglass, les bancs ont été remplacés.
Tous ces travaux ont été réalisés par des entreprises locales.
Les résultats sont remarquables et les écrits sur le livre d’or installé sur l’autel de la chapelle en apportent la preuve.

A remarquer les fonds baptismaux datés de la construction de la Chapelle

Il semble que l’autel d’origine qui figurait en bonne place dans le chœur de la chapelle ait été retrouvé sur la façade d’une maison du centre ancien dans le village.

L’autel en bas de la photo