Roquessels

04 67 90 24 08

Village et Château

Une découverte archéologique fortuite sur les bords de la rivière La Thongue dans le tènement du « Mourrel de la Tempête » d’amphores et de tuiles à rebords permet d’affirmer que des constructions existaient sur l’emplacement actuel de Roquessels à l’époque romaine (voir musées de Pézenas, Agde, Béziers, Villemagne L’Argentière) et qu’une villa romaine au moins s’y trouvait.

La première trace écrite d’habitation en Roquessels remonte au 10ème siècle époque de l’édification du Château-fort de Roquessels.
Bâti sur les dentelures de rocs escarpés il domine la plaine et le village s’est développé en s’arrondissant autour de l’impressionnante falaise.

Détruit entièrement à la fin du XVIIIème siècle seule la Chapelle reste intacte. Des premières fouilles ont permis une esquisse de restitution.

La seigneurie de Roquessels faisait alors partie de la viguerie de Béziers.
En 1076 Roquessels s’appelait alors Rochacedera (d’étymologie « rocqua scedere » : rochers haut perchés), en 1112 Rocosellum, en 1625 Roquesels.
Le couvent de Cassan percevait la dîme comme prieuré primitif de l’église de Roquessels et possédait en outre quelques terres dans le territoire.
La salle du « Castel » de Roquessels (restaurée et entretenue en 1986) où l’on peut voir les « oubliettes » d’où ont été extraits des ossements, et un bénitier vieux d’environ 1000 ans, n’est autre que l’ancienne chapelle du château placée au XIIème siècle sous le vocable Sainte Marie.

Il en est question dans une bulle d’Adrien IV Pape de 1154 à 1159 au sujet d’un différent survenu entre Guillaume évêque de Béziers et le Prieuré de Cassan – Un des premiers seigneurs connus en 1185, Guillelmus de Roquessels, était prévôt de ND de Baumont en Rouergue, nommé dans une charte par laquelle Roger 1er , Vicomte de Béziers et sa femme Adélaïde de Toulouse confirment les donations de leurs ancêtres fondateurs de l’église de Roquessels (in ‘Histoire du Languedoc).
La cour du Seigneur étant alors composée :

  • D’un viguier et son lieutenant,
  • D’un procureur juridictionnel,
  • D’un greffier et un sergent.

Quelques années après la prise de Béziers par les Croisés (1209) Pierre de l’Isle « Seigneur de Margon, Abeilhan, Néffiès et autres lieux » avait la haute justice de Roquessels (la haute justice donne droit aux Seigneurs de prononcer des peines capitales.

Le 7 avril 1247 Guillelmus de Roquessels assiste à l’assemblée du peuple tenue à Béziers où se trouve Guillaume, archevêque de Narbonne, les évêques d’Agde de Béziers Lodève, les abbés et prieurs des monastères et les seigneurs de l’ancienne vicomté de Béziers.
Dans cette assemblée Trencavel, fils de Roger 2, délia du serment de fidélité tous les habitants, les consuls et officiers de justice, qui étaient soumis à son autorité comme vicomte de Béziers ; après quoi il signa l’acte par lequel ce pays était pour toujours réuni à la couronne de France.
En ce début tourmenté de 13ème siècle la commune de Roquessels bien que « rocqua scedere » (haut perchée) n’avait pas d’enceinte et fut assiégée, prise et reprise, par les catholiques et les religionnaires, notamment durant la croisade contre les albigeois et cathares ; les assiégeants ne s’en rendirent maitres que pas l’assaut.

Estuphum de Roquessels assiste à l’assemblée des Etats du Languedoc en 1271. Henri de Vanière épouse en 1461 par devant Pierre de Borma, notaire à Sérignan, Marguerite Aymar de Roquessels. Il est commandant de 50 hommes d’armes du roi.

En 1650 Abel des Landes est seigneur de Saint-Palais, premier Consul de Pézenas et baron de Roquessels, chevalier des ordres du roi et gentilhomme de sa chambre. Il avait été compromis en 1632 dans la levée de boucliers de Gaston d’Orléans et du duc de Montmorency (Gaston d’Orléans fils d’Henri IV et de Marie de Médicis prit part aux complots contre Richelieu puis contre Mazarin).

Le territoire de St Palais est sis près de Tourbes.
En 1667 Annibal des Landes est seigneur de la Gascarie, de Roquessels et de Soumartre, il figure sur un compois de Fos.

Abel et Annibal figurent ensemble sur un acte d’enregistrement des lettres patents d’anoblissement délivrées par le roi Louis XIV en 1671. La veuve d’Annibal épouse en 1675 Jacques de Narbonne.

Noble Jean-François Carrion d’Espagne est baron de Nizas, Roquessels, Soumartre et Caussiniojouls. Tous ses titres sont insérés en 1729 dans un factum à l’occasion d’un procès que ce seigneur intenta à la commune de Nizas au sujet de prérogatives seigneuriales.

Neveu du précédent : Marie-François Carrion d’Espagne est baron de Roquessels et Caussiniojouls, seigneur de Lézignan-la-Cèbe, il figure sur l’état de noblesse des Etats du Languedoc.

Les seigneurs de Roquessels eurent la haute moyenne et basse justice jusqu’au milieu du 18ème siècle. Les Carrion quoique hauts et puissants seigneurs de Roquessels n’étaient point hauts justiciers de ce lieu. Avant la révolution de 1789 les électeurs des 3 ordres étaient représentés :

1 pour la noblesse par les Carrion Nizas barons de Roquessels,
2 pour le clergé par le prieur curé Coste,
3 pour le tiers-état par Couderc et Rabaud.

Sous la nef, dans ce qui reste du « Castel » était-ce les principaux habitants qu’on inhumait ou sont-ce des oubliettes ? Quoi qu’il en soit les arcs en ogive et les ouvertures à plein cintre font regretter aux amateurs d’histoire et d’archéologie la destruction partielle du château par les villageois pour le construction de l’église et de l’école.